Votre compagnie a commencé à utiliser le logiciel Tableau ? On vous a chargé de développer des visualisations à l’aide de cet outil ? Votre patron croit en votre potentiel et espère que vous serez en mesure de développer des visualisations attrayantes qui contribueront à faire rayonner votre équipe au sein de l’entreprise ? Cet article est fait pour vous! Je vous y partage quelques astuces pour développer rapidement vos habiletés avec Tableau notamment grâce à la création d'un compte sur Tableau Public et aux défis en ligne que vous pourrez relever grâce à cette plateforme.

1 : Tableau Public

a) Caractéristiques du produit

Tableau Public est un produit gratuit qui se divise en deux volets :  Desktop et le site Web . 

Tableau Desktop Public Edition offre les mêmes fonctionnalités que Tableau Desktop Professional Edition à l’exception des deux différences ci-dessous :

  • Connexion

Comparativement à l’édition professionnelle où l’on peut se connecter à une multitude de types de sources de données, il y a quelques limitations avec l’édition publique. En effet, cette dernière permet uniquement une connexion à trois types de serveur : OData, Google Sheets et Connecteur de données Web alors que non seulement l’édition professionnelle inclut les connexions à ces types de serveur, mais également une soixantaine d’autres. Heureusement, l’édition publique peut se connecter à des fichiers locaux (les plus utilisés étant Microsoft Excel ou fichier texte) tout comme l’édition professionnelle.

  • Enregistrement

Il est impossible d’enregistrer son travail en local. La seule façon d’enregistrer sa visualisation est de publier le tout sur le site Web de Tableau Public. 

 

Pour ce qui est du site Internet Tableau Public, c’est en fait la version gratuite de Tableau Server qui est hébergée sur le cloud par Tableau. N’importe qui a accès aux publications sur le site : il faut donc faire attention à ne pas rendre accessible du contenu privé. Deux autres éléments à considérer sont qu’il faut être en mode extraction de données pour faire une publication et il y a une limite d’un million de lignes pour la source de données qui alimentera votre document.

Êtes-vous prêts à vous lancer ? Il suffit de télécharger Tableau Desktop Public Edition et de se créer un profil en ligne.

b) Ressources disponibles sur le site

Maintenant que vous avez créé votre compte sur le site de Tableau Public, vous pouvez non seulement publier vos créations, mais également consulter le vaste éventail de visualisations disponibles sur la galerie. D’ailleurs, vous pouvez vous abonner aux comptes des Tableau Zen Masters (la liste des personnes se trouve ici), et suivre les publications de ces experts. Ce qui est très intéressant, c’est qu’il est possible de télécharger la plupart des Workbook. Ainsi, pour savoir comment un utilisateur s’y est pris pour réaliser la visualisation que vous trouvez impressionnante, vous n’avez qu’à télécharger le tout dans Tableau Desktop Public et accéder aux détails du développement. Malheureusement, ce n’est pas nécessairement tous les utilisateurs qui rendent le téléchargement possible, mais la grande majorité offre cette option.

D’autres éléments pertinents sont accessibles sur le site. Entre autres, la section « Viz of the day » montre chaque jour de la semaine la visualisation qui a été jugée comme étant la meilleure du jour. On y retrouve aussi des tutoriels gratuits ainsi qu’un blogue

Bref, le site Web de Tableau Public se veut un excellent endroit pour le partage de connaissances.

 

Vous souhaitez recevoir les dernières nouvelles du marché? Inscrivez-vous à notre infolettre trimestrielle pour recevoir les articles de nos experts.

 

2 : Suggestions de défis en ligne qu’il vous est possible d’essayer

a) Storytelling with data

Au début de chaque mois, la firme Storytelling with data fait l’annonce d’un défi pour lequel les participants ont environ une semaine pour compléter leur visualisation. Une mise en contexte et tous les détails concernant le défi sont élaborés. Les sujets sont variés : l’utilisation d’un type de graphique en particulier, le développement via un logiciel inconnu par le participant, la création d’une visualisation sur un thème spécifique de données et plus encore. Vers la fin du mois, un sommaire de ce qui a été fait est envoyé en prenant les éléments les plus significatifs. Si on veut avoir plus de détails, toutes les réalisations des participants avec un descriptif sont disponibles soit par courriel soit sur le site Web de la compagnie.

Lien

b) Makeover Monday

Chaque dimanche, un jeu de données est accessible sur leur site Internet ainsi que l’article lié qui ne respecte pas nécessairement les bonnes pratiques en terme de visualisation de données. Le but est donc de présenter l’information différemment et de trouver une manière plus efficace qui aurait davantage d’impact. Contrairement au défi précédent, on perd moins de temps dans la préparation des données et on se concentre surtout sur l’analyse et la visualisation des données. Tout au long de la semaine, les participants publient ce qu’ils ont réalisé et peuvent modifier selon les commentaires reçus par la communauté. Le vendredi, les organisateurs de ce projet font un récapitulatif de ce qui a été envoyé, choisissent leur visualisation préférée et communiquent quelques leçons qui ont été apprises.

Lien

Dans les deux cas, ce sont d’excellents moyens de mettre en pratique vos connaissances Tableau et d’amener celles-ci à un autre niveau.

c) Défi diagramme en cascade

À titre d’exemple, le sujet d’un défi organisé par Storytelling with data pour lequel j’ai participé consistait à utiliser le type de graphique « waterfall » et trouver une situation adéquate pour choisir ce graphique. Dans mon cas, j’avais décidé de représenter un suivi d’entrée et sortie d’argent d’une institution financière fictive pour obtenir par la suite le solde de fin de journée et ainsi prendre une décision éclairée. Cet exercice m’a entre autres permis d’apprendre comment produire ce genre de graphique dans Tableau.

Voici le résultat de ma création avec Tableau Public :

Image 1

On voit donc les flux monétaires sous deux angles différents : par produit financier ou par heure de la journée. Ceci est une bonne manière d’utiliser ce type de graphique puisqu’on voit un montant initial suivi d’additions et soustractions résultant d’un montant final. Mon nom a même été mentionné dans les points marquants du défi puisque j’avais également utilisé la notion d’appel à l’action en insérant un cercle rouge pour alerter l’audience d’une décision à prendre. 

Dans le récapitulatif du concours, on voit également ce qui a été fait par les autres et cela nous donne des idées pour savoir dans quelles situations il serait approprié de sélectionner un diagramme en cascade :

All+the+waterfalls

Ces conseils vous permettront, je l’espère, d’acquérir davantage de connaissances sur l’outil à travers les réalisations rendues publiques. D’une part, se créer un compte sur Tableau Public et aller consulter régulièrement le contenu sur le site Web permet de voir ce qui est possible de faire avec l’outil. C’est également une excellente source d’inspiration. D’autre part, des participations fréquentes à des défis en ligne comme ceux de Storytelling with data ou de Makeover Monday sont de bonnes façons d’apprendre rapidement et de voir ce que les autres font sous le même thème. Il n’y a pas de recette miracle pour monter en compétence sur Tableau, le meilleur conseil que je pourrais vous donner c’est de pratiquer ! Alors, êtes-vous prêts à relever le prochain défi en ligne ? 

Partager cet article
  


À propos de l'auteur

Catherine Blais

Conseillère en intelligence d'affaires chez agileDSS, Catherine dispose d'une grande expérience dans le domaine financier, lui permettant de comprendre les enjeux d'affaires et d'y apporter des solutions analytiques adaptées et durables.

CONTACT

agileDSS Inc.
407, rue McGill, bureau 500.
Montréal (QC) H2Y 2G3.

info@agiledss.com
(514) 788-1337