Ça y est, nous y sommes. Le Québec a longtemps été très en retard quant au "data-driven" mais nous y sommes enfin. Pour ceux qui étaient présents à notre forum d'Innovation BI 2015, plusieurs conférenciers, dont moi-même, en avaient discuté, et les commentaires de nos participants étaient clairs. Une stratégie "data-driven" prendra place dans plusieurs entreprises au cours des prochains mois. Pour vous donner un bref survol du décalage, une étude interne a mis en lumière un écart défavorable de 95 % entre le nombre d'exécutifs en gouvernance de l'information à Montréal et le nombre à New York! Les chiffres le confirment : nous accusons un retard.

Différence entre BI et Data Driven

Permettez-moi de résumer la grande différence entre l'intelligence d'affaires à proprement dit et une entreprise "data-driven" pour bien nous situer dans le contexte. Il est important de comprendre que dans la réalité compétitive des organisations d'aujourd'hui, la stratégie se doit d'être en constante évolution, adaptée et très réactive à son écosystème, qui lui-même se transforme à vue d’œil. Le "data-driven" permet à une entreprise d'élaborer une stratégie supportée par des faits appuyés sur des données ET qui, plus important encore, est influencée et évolue par les données. Donc, l'intelligence d'affaires devient le support de l'entreprise "data-driven". Un autre élément important d'une entreprise "data-driven" est la qualité des données, vous en conviendrez. Des décisions basées sur des faits nécessitent une qualité de données irréprochable. Fort de ce constat, nous voyons émerger à nouveau des initiatives de gouvernance de données, mais cette fois-ci "agiles" ou "lean" afin de permettre aux organisations de cibler leurs efforts de gouvernance tout en conservant la vision transversale requise.

Data driven rime avec gestion du changement de culture organisationnelle

Bien sûr, ce changement nécessite une adaptation de la culture organisationnelle bien avant de parler de technologie. Nous revenons à la base de la gestion de la performance et de la maîtrise des processus de nos organisations pour y arriver. N'oublions pas qu'une nouvelle vague de gestionnaires "data savvy" comblera les postes d'influenceurs et de décideurs dans nos organisations au fil des prochaines années, et ces derniers, avares de données, de visualisation et de concret, aideront cette transformation nécessaire pour que nos organisations demeurent compétitives. La gestion du changement est un des éléments clés de cette transformation qui aura son lot de défis.

Comment initier le changement vers une approche Data driven?

Comment positionner tout nos artefacts techniques d'intelligence d'affaires dans ce monde changeant? La bonne nouvelle, c'est que nous ne ferons que bonifier ces composantes d'architecture principalement par du prédictif, du prescriptif, des capacités visuelles supplémentaires et de la mobilité pour bien soutenir nos organisations dans ce changement. Les impacts les plus notables seront le rapprochement entre, d'une part, l'intelligence d'affaires et les transversales stratégiques de nos organisations et, d'autre part, la globalisation de l'expertise analytique. Il est important de considérer des plans de formation adéquats pour soutenir la croissance de l'expertise analytique qui est la pierre angulaire de ce changement.

Enfin, la donnée sera dorénavant au centre des décisions des organisations de l'avenir, soyez de la partie!

Partager cet article
  


CONTACT

agileDSS Inc.
407, rue McGill, bureau 500.
Montréal (QC) H2Y 2G3.

info@agiledss.com
(514) 788-1337